Aujourd’hui, je peux vous écrire ceci…

 

 

 

 

 cil069.jpg 

 Aujourd’hui, je peux vous écrire ceci…

 

 Tous les jours, je vous vois, Homme des poubelles,
Quand l’aube dans le brouillard se noie,
Sombre paravent d’une gêne éventuelle,
Chercher quelques morceaux de dernier choix.
Et cela me fait mal… 

La nuit a gardé dans cet antre les restes de la veille,
Tous les jours, Homme des poubelles, je vous vois,
Plonger vos mains tremblantes de sommeil,
Dans ces bacs remplis de quelques vieilles proies.
Et cela me fait mal… 

A la même aurore, je n’ose vous dire bonjour,
Tant votre désarroi serait le vol de votre dignité,
Homme des poubelles,  je vous vois, tous les jours,
Chercher quelques oublis dans cet abîme de la pauvreté.
Et cela me fait mal… 

Et aujourd’hui, j’ai mis ma honte en bandoulière,
Je vous ai « donné des bonjours » Monsieur ,
Vous avez souri, dit merci, et j’en suis fière.
Je vous en redonnerais demain, Monsieur,
Et j’ai un peu  moins mal …

Fin 

Ecrit le 5  janvier 2007.

 J’ai eu beaucoup de mal à publier ce poème que je gardais depuis fin 2006, parce que je n’avais pas de fin,  mais aujourd’hui , j’ai pu écrire la fin.

C’est peut-être aussi pour cette raison que je suis très fière de mes principes

NE JAMAIS NÉGLIGER LES PLUS HUMBLES , ILS ONT AUSSI UNE LUMIÈRE DANS LE REGARD, ET ONT LE DROIT DE RÊVER…



ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...