Memorial Ground Zero

 

      Memorial Ground Zero dans Mes envies de dire, ground-memorial-pool-victims-names-will-be-inscribed-around-the-pool-300x164

Memorial Ground Zero 

ground-0 dans Mes envies de dire,

Toutes ces lettres accolées symbolisent des êtres humains, 
Dont on ne verra jamais vieillir les traits de leurs visages,
 Car ils resteront à jamais figés en cette funeste image, 
L’attentat du World Trade Center, synonyme de l’inhumain. 

La poussière a enseveli tous ces corps dans son linceul,
Du noir de la terreur, du machiavélisme de l’arrogance. 
Torturant leurs chairs, laissant leurs âmes en errance,
Ces tours furent les parois de leurs cercueils. 

Dans ces enchevêtrements de matériaux, ces décombres, 
Se sont emmurés des vies, des rêves et des espoirs.
Dans ce labyrinthe hanté des hurlements du désespoir, 
Se sont étouffées des voix dans le voile de la pénombre. 

Les rescapés ne le seront jamais dans leurs vies,
Leurs mémoires seront toujours torturées à outrance ; 
Rien ne pourra obstruer ces clichés de leurs consciences,
Et certains, même, se sentiront coupables de leurs survies. 

Certains corps trouveront le repos dans une sépulture, 
Même s’ils se sont fracassés dans cet enfer meurtrier.
Cela n’apaisera jamais la souffrance de leur famille venant prier, 
Ni de leurs amis ou leurs collègues, enchaînés dans  cette torture. 

D’autres, dans ce gigantesque charnier  qui se nomme attentat, 
Resteront emprisonnés entre les murs du néant.
Ils deviendront les gisants de Freshkills park, 
  fantômes errants, 
Dans les débris de ce carnage, victimes de ces assassinats. 

Peut-être que leurs esprits pourront trouver une certaine sérénité,
Entre ces chênes, ces arbres qui deviendront centenaires, 
Au son du murmure de ces cascades, sur cet inhabituel  antiphonaire,
Mais ils ne pourront jamais s’enfuir de cette vicinité. 

Ce mémorial du Ground Zero, mausolée des victimes du terrorisme, 
Sur les margelles duquel on lit tous ces noms comme une prière,
Semble demander pardon à ces victimes et à la terre entière 
De n’avoir pu arrêter ces démons, ces Lucifer du fanatisme. 

Poème écrit le 15.09.2011 

En hommage aux victimes
Du World Trate Center 
Du Pentagone et du vol 77
De Shanksville et du vol 93 

*antiphonaire : Livre d’église où mes antiennes et autres parties de l’office sont notées avec des notes de plain-chant.

*vicinité : voisinage

*Lucifer :  Lucifer était le porteur de lumière, l’esprit de l’air, la personnification de la connaissance. Dans la  mythologie chrétienne, il devient synonyme du mal.



ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...