Où trouver sa lumière ?

 

  chandelle from Andréa

 

 Où trouver sa lumière ?

Je n’ose penser où se trouvent celles de ces parents,
Qui pleurent leurs enfants et amis, dans cette maritime citadelle,
En ce naufrage qui a éteint leurs chandelles,
Et qui les a même torturés en visionnant leurs derniers moments.

Je comprends toute leur colère et leurs interrogations,
Car la lumière de leur vie s’est trop vite assombrie,
En leur noyant tout espoir entre ces débris,
Sans même pouvoir répondre à leurs questions.

Comment retrouver une sérénité quand le destin se fait mortel ?
Dans quelles forces puiser quand, en nous, entre le venin ?
Comment pardonner à l’homme ses excès assassins ?
Comment vivre après une tragédie, même accidentelle ?

Chaque personne recherche alors une aide, sa lumière,
De différentes façons, selon qu’elle soit faible ou forte.
Certaines peuvent la trouver dans les croyances qu’elles portent,
En se faisant guerrières, ou en se terrant dans la misère.

Je n’ai pas honte de dire que ma lumière s’étant affaiblie,
Il n’aurait suffi que d’un très léger bruissement,
Pour que disparaisse, en un évanouissement,
Cette faible lueur céleste qui a failli tomber dans l’oubli.

Les nuages l’ont tyrannisée pendant toutes ces dernières années.
Les moments difficiles ont eu raison d’elle ;
Ils ont couvert de leur amertume la flamme de cette chandelle,
Dans les méandres des circonstances d’une vie déracinée.

Pour que ne s’éteigne la pâle lueur qui m’animait encore,
Mes enfants l’ont entourée de multiples protections.
Alors que tout le contraire aurait dû être cette action,
Je dois bien avouer que ma gêne en est encore le décor.

En eux, j’ai trouvé de multiples lumières,
Celles qui ont fait que maintenant l’espoir me surprend.
Je n’ai pas le droit de me plaindre de ce qui fut, pour moi, déroutant,
Devant ces parents pour lesquels l’obscurité sera journalière.

Je suis profondément touchée par ce tragique accident,
Celui qui laissera toutes ces bougies de prières,
Celui qui sera le cauchemar de cette journée meurtrière,
Celui qui aura éteint toutes les lumières de ces amis et  parents.

Fin

Poème écrit le 19.04.2014
En mémoire des victimes du Ferry en Corée du sud.

Selon le capitaine,
Lorsque le ferry a commencé à piquer du nez vers le fond de la mer, il était trop tard, les passagers ne parvenant pas à ramper le long des couloirs penchés, alors que l’eau s’engouffrait.
« A ce moment-là (pendant les 40 minutes après le choc, ndlr), les bateaux de secours n’étaient pas arrivés. Il n’y avait pas non plus de bateaux de pêche, ou d’autres embarcations pour aider .
« Les courants étaient violents et l’eau était très froide dans cette zone », a-t-il ajouté. « J’ai pensé que les passagers seraient emportés et se trouveraient en difficulté s’ils évacuaient dans le désordre ».
Aucun rescapé n’a été retrouvé depuis la matinée de mercredi. Les 174 survivants ont été récupérés très vite après le naufrage, à la mer ou alors qu’ils sautaient du ferry qui s’enfonçait dans les flots.
Le ferry transportait 476 personnes dont 352 lycéens de l’école Danwon d’Ansan, une localité au sud de Séoul, en voyage scolaire. L’adjoint au directeur de l’établissement, qui avait survécu, a été retrouvé pendu vendredi, vraisemblablement un suicide.



 » The passion of the Christ »

 

J’ai  pu constaté qu’il est plus facile de regarder le film après avoir vu ces « making of »  , 

Avant, je n’avais pas pu regarder l’intégralité de certaines scènes, même si je savais qu’il y a des trucages, du maquillage, mais après, ce fut beaucoup plus facile car ma mémoire avait enregistré tous les making of, et j’ai pu presque faire abstraction de la dureté de certaines images en gardant uniquement le côté émotionnel. 

En anglais…  Merci à Marina

 

 

The making of   » The passion of the Christ »

1/5

Image de prévisualisation YouTube

 

The making of  « The passion of the Christ »

2/5

Image de prévisualisation YouTube

The making of   » The passion of the Christ »

3/5

Image de prévisualisation YouTube

The making of   » The passin of the Christ »

4/5

Image de prévisualisation YouTube

The making of  « The passion of the Christ »

5/5

Image de prévisualisation YouTube

 18375186.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

 

Date de sortie 31 mars 2004 (2h7min
Réalisé par Mel Gibson
Avec Jim Caviezel, Maia Morgenstern, 
Genre Historique , Drame , Biopic
Nationalité Américain

La Passion du Christ a entièrement été tourné en araméen et latin, Mel Gibson  souhaitant retracer les paroles du Christ et de ses contemporains telles qu’elles auraient été prononcées.

Pour retranscrire à l’oreille ces langues mortes, le cinéaste a fait appel au Père William Fulco, expert en araméen et en culture sémite, pour traduire entièrement son scénario en araméen et en « latin parlé ». Présent durant toute la durée du tournage, ce dernier enseigna la prononciation des dialogues aux acteurs, assisté de personnes dont la langue maternelle trouvait ses racines dans l’araméen.

Selon Mel Gibson,  apprendre cette langue aux comédiens -venus de nombreux pays différents- permit de créer une véritable unité sur le plateau, mais également d’obtenir une performance plus intense de leur part… Le réalisateur, qui souhaitait sortir le film sans sous-titres afin de transcender le propos par la force des images, a toutefois dû renoncer à son idée face aux difficultés rencontrées pour distribuer son long métrage.

Ecrit par Mel Gibson et Benedict Fitzgerald, La Passion du Christ est évidemment inspiré par la Bible et notamment les évangiles selon Saint-Matthieu, Saint-Marc, Saint-Luc et Saint-Jean.

Coïncidence étonnante, Jim Caviezel venait tout juste d’avoir 33 ans quand il entama le tournage du film. L’âge du Christ lors de la Passion…

 Monica Bellucci s’impose une nouvelle fois avec ce film comme une comédienne internationale, capable de passer du film d’auteur (Irréversible, Malena) à la superproduction (Matrix reloaded / Matrix revolutions) en passant par l’épopée historique (La Passion du Christ). Interpelée par l’idée quand elle eut vent du projet, c’est elle qui prit l’initiative de contacter Mel Gibson.

 

La comédienne roumaine Maia Morgenstern a lu le scénario plus de 200 fois afin de faire de Marie, mère de Jésus, une partie d’elle-même. Enceinte durant le tournage, elle pouvait ainsi restituer mieux que quiconque l’amour maternel 


« Le Mal est enjôleur, attirant », explique Mel Gibson. « Il a l’air bon, presque normal, mais en même temps pas tout à fait. C’est ce que j’ai essayé de faire passer avec le Diable dans le film. C’est l’essence du Mal : prendre ce qui est bon et le détourner légèrement ».

A l’écran, Satan est incarné par une femme au look androgyne -l’actrice italienne Rosalinda Celentano- dont les sourcils furent rasés et les scènes filmées au ralenti pour lui donner une démarche surnaturelle. Durant la post-production, Mel Gibson la fit doubler par un homme pour ajouter à la confusion générée par le personnage.

 

Tournage italien


La Passion du Christ a entièrement été tourné en Italie, dans les célèbres studios Cinecitta (où fut reconstituée Jérusalem) et dans la région de Matera (pour les scènes de crucifixion), ville vieille de plus de 2 000 ans où fut notamment tourné L’Evangile selon Saint Matthieu de Pier Paolo Pasolini en 1965

Mel Gibson demanda à ses équipes artistiques et son directeur de la photographie Caleb Deschanel de donner au film un ton proche des oeuvres du Caravage (1573-1610), artiste-peintre italien dont les toiles se distinguaient par un traitement particulier de la lumière. 40 % des scènes du film furent ainsi tournée de nuit ou dans des lieux clos pour restituer sur pellicule cette atmosphère. Pour Mel Gibson, enthousiasmé par le travail de son chef-opérateur, Caleb Deschanel est parvenu à « créer un Caravage en mouvement »

 

 

Interpète de Jésus, Jim Caviezel dut se soumettre à des séances de maquillage dépassant les sept heures pour les dernières scènes du film, relatant la crucifixion du Christ.

Interprète de Jésus, Jim Caviezel a été victime de plusieurs incidents sur le tournage : accidentellement fouetté durant la scène de flagellation (ce qui lui laissera une cicatrice dans le dos), il a également été frappé par un éclair (!) lors du tournage du Sermon sur la Montagne, puis victime d’hypothermie durant les scènes de crucifixion, tournées en hiver. Sans compter les nombreuses écorchures et coupures, conséquences des scènes de tortures dont fut victime Jésus…

 

La croix portée par Jim Caviezel pesait plus de 75 kilos ! Le comédien a ainsi eu l’épaule déboîtée lors d’une scène, conservée dans le film final. Pour information, les véritables croix utilisées à l’époque auraient pesé le double…

 

Mel Gibson fait une petite « apparition » dans le film : c’est sa main qui montre l’emplacement sur la croix où doit être planté l’un des clous qui crucifie Jésus.

Secrets  de tournage sur La Passion du Christ

Interprète de Jésus, Jim Caviezel a rencontré le 15 mars 2004 le Pape Jean Paul II en audience privée au Vatican. Le souverain pontife a béni l’acteur américain, son épouse et ses beaux-parents.

 

Fervent catholique, Mel Gibson a demandé à un prêtre français, le Père Charles-Roux, d’organiser un messe quotidienne aux abords du plateau de tournage dans une chapelle aménagée dans l’un des ateliers des studios. De même, très pieux, Jim Caviezel méditait et priait longuement entre les prises.

 

Un démarrage historique

Sorti le 25 février aux Etats-Unis, La Passion du Christ a déjoué tous les pronostics, s’offrant avec 26,5 millions de dollars de recettes le troisième meilleur démarrage de tous les temps pour un film sorti le mercredi derrière Le Seigneur des anneaux : le retour du roi et Star wars : épisode 1 – La Menace fantôme, et le second meilleur départ pour un film classé « R » derrière les 42,5 millions de dollars de Matrix reloaded. Après cinq jours d’exploitation, le film de Mel Gibson totalisait 125,2 millions de dollars, soit l’un des meilleurs démarrages de tous le temps devant, entre autres, Le Seigneur des anneaux : le retour du roi. Une belle revanche pour Mel Gibson, qui peinait un an auparavant à trouver un distributeur pour son film.

La Passion du Christ détient le record du plus grand nombre de pré-ventes de l’histoire aux Etats-Unis. Porté par un vent de polémique avant sa sortie, le film de Mel Gibson avait mis en place un efficace système de promotion, distribuant des DVD et CD contenant la bande-annonce du film et organisant de nombreuses réservations au sein de nombreuses communautés chrétiennes.

Producteur de cinéma, homme d’affaires et conseiller, Tarak Ben Ammar a pris en charge la distribution française de La Passion du Christ via la société Quinta Communication, dont un département Distribution a été créé pour l’occasion. Rien d’étonnant quand on sait que l’homme a participé à la production de Jésus de Nazareth de Franco Zeffirelli (1977), Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ de Jean Yanne (1982) et… Monty Python, la vie de Brian (1979).

 

 

Je comprends maintenant pourquoi ce film m’a échappé à sa sortie…

le 31 mars 2004.

 

L’Ankou a emmené  mon père le 10 avril 2004,  le samedi de Pâques …

10 ans déjà !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...