Où trouver sa lumière ?

 

  chandelle from Andréa

 

 Où trouver sa lumière ?

Je n’ose penser où se trouvent celles de ces parents,
Qui pleurent leurs enfants et amis, dans cette maritime citadelle,
En ce naufrage qui a éteint leurs chandelles,
Et qui les a même torturés en visionnant leurs derniers moments.

Je comprends toute leur colère et leurs interrogations,
Car la lumière de leur vie s’est trop vite assombrie,
En leur noyant tout espoir entre ces débris,
Sans même pouvoir répondre à leurs questions.

Comment retrouver une sérénité quand le destin se fait mortel ?
Dans quelles forces puiser quand, en nous, entre le venin ?
Comment pardonner à l’homme ses excès assassins ?
Comment vivre après une tragédie, même accidentelle ?

Chaque personne recherche alors une aide, sa lumière,
De différentes façons, selon qu’elle soit faible ou forte.
Certaines peuvent la trouver dans les croyances qu’elles portent,
En se faisant guerrières, ou en se terrant dans la misère.

Je n’ai pas honte de dire que ma lumière s’étant affaiblie,
Il n’aurait suffi que d’un très léger bruissement,
Pour que disparaisse, en un évanouissement,
Cette faible lueur céleste qui a failli tomber dans l’oubli.

Les nuages l’ont tyrannisée pendant toutes ces dernières années.
Les moments difficiles ont eu raison d’elle ;
Ils ont couvert de leur amertume la flamme de cette chandelle,
Dans les méandres des circonstances d’une vie déracinée.

Pour que ne s’éteigne la pâle lueur qui m’animait encore,
Mes enfants l’ont entourée de multiples protections.
Alors que tout le contraire aurait dû être cette action,
Je dois bien avouer que ma gêne en est encore le décor.

En eux, j’ai trouvé de multiples lumières,
Celles qui ont fait que maintenant l’espoir me surprend.
Je n’ai pas le droit de me plaindre de ce qui fut, pour moi, déroutant,
Devant ces parents pour lesquels l’obscurité sera journalière.

Je suis profondément touchée par ce tragique accident,
Celui qui laissera toutes ces bougies de prières,
Celui qui sera le cauchemar de cette journée meurtrière,
Celui qui aura éteint toutes les lumières de ces amis et  parents.

Fin

Poème écrit le 19.04.2014
En mémoire des victimes du Ferry en Corée du sud.

Selon le capitaine,
Lorsque le ferry a commencé à piquer du nez vers le fond de la mer, il était trop tard, les passagers ne parvenant pas à ramper le long des couloirs penchés, alors que l’eau s’engouffrait.
« A ce moment-là (pendant les 40 minutes après le choc, ndlr), les bateaux de secours n’étaient pas arrivés. Il n’y avait pas non plus de bateaux de pêche, ou d’autres embarcations pour aider .
« Les courants étaient violents et l’eau était très froide dans cette zone », a-t-il ajouté. « J’ai pensé que les passagers seraient emportés et se trouveraient en difficulté s’ils évacuaient dans le désordre ».
Aucun rescapé n’a été retrouvé depuis la matinée de mercredi. Les 174 survivants ont été récupérés très vite après le naufrage, à la mer ou alors qu’ils sautaient du ferry qui s’enfonçait dans les flots.
Le ferry transportait 476 personnes dont 352 lycéens de l’école Danwon d’Ansan, une localité au sud de Séoul, en voyage scolaire. L’adjoint au directeur de l’établissement, qui avait survécu, a été retrouvé pendu vendredi, vraisemblablement un suicide.



ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...