Paparazzi… STOP !

J’ai voulu faire un poème en essayant de l’écrire avec  un peu d’humour sur les paparazzi, en me servant
« De l’homme au costume »,  (merci à lui) lorsqu’il a demandé aux personnes présentes à une réunion privée, de ne pas filmer; et naturellement, comme l’être humain est un peu voyeur…

 

 paparazzi_by_memo89_g

 Paparazzi… Stop !

Je me suis dévêtu de mon manteau…
Avec enthousiasme, devant cette nouvelle notoriété,
J’ai joué mon rôle de mannequin pour illustrer vos photos,
Répondu à vos questions, et vos souhaits furent souvent acceptés.

J’ai déboutonné ma veste…
En vous livrant mes souvenirs, mes émotions et sentiments,
Quelques reflets de ma carrière, importants ou modestes,
Pour que vous ne fracassiez les portes de ma vie, illicitement.

Vous venez d’arracher les boutons de ma chemise,
En attrapant avec avidité les nuances de sa couleur,
En emprisonnant mes gestes pour qu’ils se fixent
Dans vos boîtes noires où même mon regard se teinte de stupeur.

Alors,

Je vous ai peut-être trop donné,
Pour que mes allées privées ne retiennent votre curiosité,
Et que vos caméras me piègent de leurs pixels désordonnés
Sur la page d’un magazine, en oubliant de m’éviter.

Il ne me reste que ma peau …
Allez-vous me l’arracher ?
Ne devenez pas bourreau !
Arrêtez de tricher

Maintenant…

Je vais remettre une autre chemise, mais à l’envers !
Peut-être avec des rayures pour façonner une prison illusoire,
Ou à carreaux, pour que vos regards se lacèrent sur leurs dévers,
Pour éviter à vos objectifs rapaces de violer les cadres de mes miroirs.

Je fermerais ma veste quitte à cadenasser le zip de sa glissière,
Pour que vous ne suiviez ma silhouette sur des sentiers personnels,
Afin que vos flashs ne déposent sur mes proches, leurs lumières,
Et que leurs visages ne s’abîment sur du sensationnel.

Je m’emmitouflerais dans mon manteau, remontant mon col,
Pour que le son de ma voix ne trouve pas d’autres échos
Et que mes confidences sur d’autres ondes ne s’envolent,
Afin de neutraliser les paroles sur de quelconques calicots. *

Fin

Poème écrit le 19.08.2014

Avec un chapeau et des lunettes de soleil, ce sera parfait, Mr !

* banderoles



ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...