Le zodiaque 2018

8

Le zodiaque 2018

Les hommes ont toujours adoré la clarté et craint la nuit et ses mystères,
Car le soleil nous offre comme refuge l’horizon et ses couleurs,
Mais la nuit ne nous laisse que de petites étoiles comme lumières,
Dans le noir de son linceul qui nous prive de ses multiples lueurs.

Alors pour apprivoiser cette obscurité qui nous glace de son angoisse,
La nuit a allumé quelques unes de ses bougies en constellations,
Pour que les chemins des voyageurs s’alignent et se défroissent,
En les entourant de quelques éternelles et pourtant si simples décorations.

Chaque civilisation a tracé des cartes pour que cette pénombre
Soit illuminée par les torches de leurs héros ou de figures divines
Afin que les bateaux dans la profondeur des abysses ne sombrent
Et que les colporteurs évitent les pièges de sinueuses ravines.

Les Anciens, puis les astrologues ont voulu comprendre les astres,
Ces inconnus qui règnent aussi dans ce zodiaque qui nous relie.
Le feu, la terre, l’eau et l’air entourent nos vies de richesses ou désastres,
Mais que dire de ces douze signes qui forment leurs panoplies ?

Que le feu nous réchauffe de ses vives couleurs et ne détruise nos cœurs.
Que la terre reste la mère nourricière et se mélange au sable,
Que l’air nous souffle des vents pour parsemer le bonheur
Que l’eau nous entoure de sa fraîcheur sans devenir aussi destructrice que le diable.

L’impulsion n’est pas courage, l’ambition n’est pas domination,
L’indépendance est reine si elle écrase l’orgueil,
La virilité ne s’assouvit pas dans de vulgaires aberrations.
La joie de vivre impose le respect des autres comme unique recueil.

Le travail joue avec la persévérance, autant que la dextérité avec la patience,
La sensualité peut s’enrichir de la connaissance des arts,
La prudence n’est pas la peur, le travail est un amalgame de consciences,
Le sens du devoir peut protéger autrui entre nos murs comme remparts.

La justice, l’équité sont les socles du respect de l’humanité,
La fraternité est le lien majeur de la famille pour gommer quelques insolences.
La solidarité comble les failles des indigents et leurs pauvretés,
La mesure est dans notre conscience en négligeant l’indifférence

La timidité est juste un excès de sensibilité,
L’angoisse ne doit pas conduire à l’autodestruction
L’imagination peut aussi apaiser l’émotivité,
La ténacité peut contenir les reflets d’une grande passion.

La force de nos volontés peut réussir à réunir la diversité de nos cultures,
Nul n’a besoin d’être dominé ou dominant, il suffit d’être humain,
Suivre des sentiers différents peut nous amener à abattre certaines clôtures,
La diversité de nos signes peut s’unir pour la vie de demain !

Poème écrit par Cicise le 31 décembre 2017

bonne année

Bonne année

Bloavez mad

bloavez mad

Pace è salute

Happy New Year

Frohes neues Jahr

Feliz año nuevo

Feliz ano novo

Felice anno nuovo

С Новым Годом

Szczęśliwego nowego roku

عام سعيد (aam saiid)

bonne année 2018



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...