Le voile,

depositphotos_106897366-stock-photo-the-red-and-blue-fabric

Un voile,

Il flotte, flotte le voile,
Il flotte sur le cours de la vie,
Tantôt bleu, blanc ou noir, ce voile !
Il flotte sur ma vie.

J’ai délaissé la douceur de sa soie,
La légèreté de son insouciance,
Ce rêve que l’on garde pour soi,
S’envole désormais vers l’errance.

Je n’ai pas su m’envoler avec lui,
Captiver son étoffe de mon parfum,
Cette envie de croire en lui,
S’est noué dans le nœud d’une fin.

Il flotte, flotte le voile,
Il flotte sur le cours de la vie,
Tantôt bleu, blanc ou noir, ce voile !
Il flotte sur ma vie.

J’aimerais émouvoir sa sensibilité,
Le sentir sous les battements de mon cœur,
Tant son absence n’est qu’infirmité,
Et je le laisse blessé, à contrecœur.

Je voudrais le rattraper au vol
Le poser négligemment sur mon épaule,
Perdre cette rigueur qui l’affole,
Renvoyer le gardien de ma geôle.

Il flotte, flotte le voile,
Il flotte sur le cours de la vie,
Tantôt bleu, blanc ou noir, ce voile !
Il flotte sur ma vie.

Je voudrais enfin retrouver ce voile,
Le nouer avec le hasard de mes saisons
Y déposer mes nuances sur sa toile,
Ne plus être enfermée dans une prison.

J’aimerais tant attraper ce voile,
Le laisser s’enrouler autour de moi,
Pour que sa texture sur moi se dévoile,
Pour pouvoir enfin me libérer… de moi.

Fin

Poème écrit le 13.10.2008



Je suis blues de toi,

LZM071

Je suis blues de toi,

Nul ne peut comprendre
Je ne peux que me taire,
Ma musique est blues
Mon blues pas musical.
Je suis blues de toi,
C’est mon blues à moi.
Que sont tortueux les méandres,
Quand ils sont tributaires,
Ma musique est blues,
Mon blues décale,
Je suis blues de toi,
C’est mon blues à moi.

Cela torture ma raison,
Je ne suis qu’invisible,
Ma musique est blues,
Mon blues dans mon âme,
Je suis blues de toi,
C’est mon blues à moi.
Que dérapent les intentions,
Qui sont compréhensibles,
Ma musique est blues,
Mon blues me blâme,
Je suis blues de toi,
C’est mon blues à moi.

Il peut être incompris,
Mais il est si présent,
Ma musique est blues,
Mon blues file dans des mots,
Je suis blues de toi,
C’est mon blues à moi.
Les étoiles ailleurs sourient,
Et le jour est absent,
Ma musique est blues,
Mon blues tait vos mots,
Je suis blues de toi.
C’est mon blues à moi.

Fin
Poème écrit le 15.10.2008
Juste un jeu de mots



Joli mois de mai,

fleur54

Joli mois de mai,

Joli mois de mai,
Égrène ton muguet,
Pour qu’il fasse le guet,
Joli mois de mai. ..

Joli mois de mai,
Donne-nous tes secrets,
Même s’ils sont indiscrets,
Joli mois de mai …

Joli mois de mai,
Referme nos plaies,
Pour gommer le laid,
Joli mois de mai …

Joli mois de mai,
Chante-nous tes couplets,
Même s’ils sont incomplets,
Joli mois de mai …

Joli mois de mai,
Envenime les ronceraies,
Change-les en roseraies,
Joli mois de mai…

Joli mois de mai,
Ignore l’inconnu de l’abstrait,
Ne sculpte que la beauté du concret,
Joli mois de mai…

Joli mois de mai,
Laisse-nous ton muguet
Seul soldat de la paix,
Joli mois de mai…

Poème écrit le 1er mai 2009

 

 



Jeu, set et match !

depositphotos_56080101-stock-illustration-cartoon-tennis-ball-holding

Jeu, set et match !

Je suis l’innocente princesse du jeu,
Distribuant des points comme enjeu,
Je m’envole dans les airs comme un jet,
Ou caresse, paresseuse, les mailles du filet.

Je joue avec malice de ma légèreté,
Même si on me frappe d’un revers ou à la volée,
Ou aussi en me divertissant d’un coup slicé,
Ou encore en me catapultant par un effet lifté.

Je me permets de jauger des adversaires,
Qui, malicieux, peuvent m’amadouer à la cuillère,
Ou me projeter suite à un lob et smash,
Mais c’est en reine que je sors toujours du match.

Les jeux pour me narguer défilent,
Quelquefois, ils sont blancs car fébriles,
Ou si longs qu’ils me surnomment rebelle,
Ou se fatiguent aussi comme des chandelles.

Les joueurs me balancent pour des sets,
Jeux de jambes sur gazon ou green set,
Ils me rattrapent par leurs glissades,
Et directes ou de pieds, leurs fautes deviennent brimades.

Je peux être parachute ou projectile,
Je jongle sur les amortis et coups futiles,
Je m’étourdis aussi sur un coup boisé,
Mais sur le tamis, je suis énormément désirée !

Il m’arrive de me prélasser dans des couloirs,
Ceux de l’inattention, ceux des erreurs ou déboires,
Mais je reste seule reine de leurs échanges,
Moi, la petite balle qui, seule, leur donne le change….

Poème dédié à Maryline,

le 7 juin 2009….



Sur ma petite reine,

illustration-bicyclette-ile-de-re

Sur ma petite reine,

Cheveux au vent de bon matin,
Jambes légères et cœur malin,
Le long des bois et des jasmins,
Je pars à travers les chemins,

Allez, allez, prenez vos petites reines
Suivez-moi sur des routes sans peine,
Afin de garder votre humeur sereine,
Prenez donc vos petites reines…..

Fleurs des champs, belles éphémères,
Dansent et ondulent au souffle de l’air
Et nous dévoilent leurs robes légères,
Mais sous leurs ombrelles, quelles mégères !

Allez, allez, venez sur vos petites reines
Découvrir la nature, quelle veine !
Jouer l’équilibriste, quelle aubaine !
Venez sur vos petites reines….

Oiseaux flirtant avec le vent,
Nous accompagnent en sifflotant,
Sur la balançoire de nos dandinements,
Et les montées deviennent enchantements !

Allez, allez, dansez sur vos petites reines,
A droite, à gauche, les côtes sont moins vilaines,
Si vous chantez à perdre haleine,
Venez danser sur vos petites reines.

Paniers d’osier sur porte-bagages,
Sautillent sur les routes comme gages,
Et quand nos forces sont en largage,
Nous pouvons stopper leurs tangages.

Allez, allez, posons nos petites reines,
En douceur comme des souveraines
Au pied d’un arbre comme capitaine,
Pour se reposer de nos fredaines….

Après un pique-nique et la sieste,
Reprenons nos pédaliers en détresse
Et revenons avec un cœur plein d’allégresse,
Même si la fatigue nous rend modeste.

Allez, allez, prenez vos petites reines
Suivez-moi sur des routes sans peine,
Afin de garder votre humeur sereine,
Prenez donc vos petites reines…..

Poème écrit le 4.07.2009

C’est le départ du tour de France 2009

J’ai écrit cela pour m’amuser en quelques minutes,

juste le temps de me mettre en jambes pour la balade !!!!!!!!!



12345...7

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...