Noire couleur,

noire couleur

Noire couleur,

Tu reflètes sur un insigne la tristesse
De l’envol d’une vie qui libère son âme,
Mais avec nos larmes tu joues la diablesse
Sur cette toile, noire de nos drames.

Ton ombre peut s’avérer être ennemie,
Quand les pensées d’un être deviennent solitude …
Tu es si sournoise et devient si amie,
Pour devenir la maîtresse de ses incertitudes.

Le danger est brillant mais ta couleur si terne,
Car la pénombre peut s’installer en douceur
Et ternir ce regard, en affichant ses cernes,
Quand la nuit et le jour s’unissent, comme danseurs.

Mais tu étincelles aussi dans toute ta splendeur,
Quand tu dessines à l’artiste ses inspirations,
Images de son esprit sensible, inquiet, frondeur,
Qui font de toi la dame fétiche de ses exaltations.

Peut-être égarée par la légèreté de ta mantille,
Qui semble si gracieuse, juste un léger voile,
Tu enlaces sans pitié une âme dans tes brindilles,
Ces fils de soie, geôliers de ses étoiles.

Tu peux être belle aussi, couleur de soirée,
Charmeuse, ingénue, sobre, si délicate et si pure,
Ou simplement habitude de notre société,
Magique fée, quand tu sais rester parure.

Fin

Poème écrit le 4.02.2008



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...