Un homme pleure,

un homme pleure

Un homme pleure,

Une perle d’une scintillante pudeur,
Tremblante des frissons de ses émois,
S’abandonne, frêle, fragile, sans noirceur,
Sur une joue, malgré la fierté d’une loi.

Elle brille des reflets sincères du cœur,
De cet homme, qui ose, un tabou balayer,
En libérant de ses émotions des couleurs,
Pour dans une larme les faire briller.

Cette soie qui ose tendrement caresser,
De sa douceur, le masculin d’un visage,
Comme un baume sur une peau blessée,
Reflète le miroir de la pureté d’une image.

Translucide mais tellement chargée,
De toute la douleur de cette âme fière,
Elle coule, lentement, sincère naufragée,
Discrète, mais émouvante passagère.

Fin

Poème écrit le 10.09.2007



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...