Parfum envolé,

envol de parfum

Parfum envolé,

Je ne retrouve plus le parfum de ma rose…
Elle a effeuillé la beauté de son insouciance
La vie a greffé sur sa tige trop de magnificence
En sublimant sa corolle de grandiose.

Elle était pure, sensible, frêle et distinguée,
Son élégance scintillait de naturel,
Elle a glissé dans ses épines un peu de fiel,
Et a appauvrit la sève de son humilité.

Maintenant, elle étale fièrement ses pétales
Comme de brillantes étoiles d’argent,
Elle en a oublié la simplicité des jours d’avant,
Trop absorbée par les reflets de sa robe de bal.

Où s’est envolée la reconnaissance de son cœur ?
Enfouie dans la richesse d’un bouquet ?
Cette gerbe enserrée ici par une ficelle effilochée,
Elle le transforme en un ruban de soie, ailleurs…

Et pourtant l’amour qui brille d’une couleur miel,
Est pour elle, partout, du même éclat et de la même lumière.
Je suis attristée par les nouvelles essences de son univers,
Si, elle aussi, préfère les rayons les plus riches du soleil !

Fin

Poème écrit le 24 février 2007



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...