Un autre, ou lui-même ?

UN AUTRE OU lui-mêm

Un autre, ou lui-même ?

La magie des couleurs de ses ressentiments,
Comme le peintre, l’Artiste l’idéalise,
La dessine, la modèle, inlassablement,
Pour que ses reflets ne s’enlisent.

Il diffuse un peu l’éclat du vermillon,
Pour diluer ses peines, une à une,
Et vole la peur des pauvres cendrillons*
Pour le deuil d’un idéal, d’ une infortune.

Du bleu, il n’en garde que la pureté,
La vie, l’amour, l’innocence du printemps !
De l’or du soleil, en touches pailletées,
Il en illumine son tableau, délicatement.

Mais il ne retrouve plus le miroir de son âme
Cette vision le perturbe, trop façonnée ?
Aucun souvenir ne perce ces fils de trame
Enlacés dans ceux de sa destinée.

Alors, il projette, délibérément, d’autres images,
Pour que se reflètent leurs infimes nuances,
Il ne veut plus croire aux illusions d’un mage,
Il impose sa signature, son intime révérence.

Il voudrait redessiner ses émotions d’hier,
D’être, des couleurs de son cœur, le seul mécène,
Faire renaître, sortir de la subtile poussière,
Ce tableau multicolore, qu’il nous livrera sur scène.

Fin

Ecrit le 6 novembre 2006

*pauvres cendrillons = pauvres vies



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...