Au fil de l’eau,

au fil de  l'eau

Au fil de l’eau,

Un timide filet jaillit de la terre,
A l’ombre d’une grotte, il se vivifie,
Il cherche son chemin, et s’offre à la vie.
Tumultueux, il surgit entre les pierres,

Ou il se faufile, s’amuse tranquillement
A l’ombre des arbres recouverts de mousse,
Et, baignant leurs pieds d’une eau claire et douce
Il serpente les vertes plaines et les champs.

Et le ciel le baigne de ses larmes de pluie
Et le soleil le réchauffe de son orgueil.
Il erre, ondule, contournant les écueils.
L’orage y laisse ses colères, et fuit.

On l’entoure de grisaille pour l’assagir,
Ou on le laisse nous sculpter ses méandres.
Le piège d’un barrage peut le surprendre,
Et il rassemble ses forces pour le bannir.

Il berce son courant de tous ses espoirs,
Il baigne d’autres eaux de sa luminosité,
Ou, solitaire dans ses sinuosités,
Il avance quand même, plein de désespoir.

Au regard des voiles qui ont longé sa vie,
Dans un delta, un golfe, un estuaire,
Fatigué de sa course, il se libère.
Au fil de l’eau, s’écoule le fil de la vie.

Fin

Ecrit le 17 novembre 2004



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

ABRACADA ... |
Bienvenue sur le site de Te... |
Art,Sculptures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | deuxc.com
| Eric Boldron,articles...
| LE MEILLEUR FEUILLETON DE L...